giovedì 16 novembre 2017

În timpul postului se diminuează cantitatea hranei materiale și sporește hrana spirituală – 11 cuvinte despre post ale Părintelui Patriarh Daniel-Onze recommandations du patriarche Daniel pour le carême de Noël

 

În timpul postului se diminuează cantitatea hranei materiale și sporește hrana spirituală – 11 cuvinte despre post ale Părintelui Patriarh Daniel-Onze recommandations du patriarche Daniel pour le carême de Noël

il testo romeno sta in

 http://basilica.ro/in-timpul-postului-se-diminueaza-cantitatea-hranei-materiale-si-sporeste-hrana-spirituala-11-cuvinte-despre-post-ale-parintelui-patriarh-daniel/

 

Le patriarche de Roumanie Daniel : « En carême, la quantité de nourriture matérielle diminue, tandis que la nourriture spirituelle augmente »
À l’occasion du début du carême de Noël, qui commence le 15 novembre pour les Églises orthodoxes suivant le nouveau calendrier (le 28 pour les Églises ayant gardé l’ancien calendrier), le patriarche de Roumanie Daniel a publié onze recommandations :
1) Nous ne jeûnons pas pour être vus et loués par les hommes, mais nous jeûnons pour nous approcher le plus possible de Dieu. 2) Nous jeûnons parce que nous aimons Dieu plus que Ses dons matériels que nous consommons. 3) Le pardon est le bon commencement de la période du carême. Personne ne peut entrer dans le jeûne, qui est une lutte spirituelle pour la purification des péchés et l’illumination de l’âme, sans pardonner. 4) Le jeûne soutient la prière du fidèle qui considère son lien avec Dieu comme le centre, la lumière et la nourriture de son âme. 5) Le carême véritable n’est pas seulement l’abstinence de la nourriture d’origine animale, mais aussi l’abstinence de toute avidité matérielle et du désir de domination égoïste sur les autres, ainsi que la retenue de toute pensée, parole ou acte qui diminue l’amour de Dieu et du prochain. 6) S’il est accompagné d’actes agréables à Dieu, le carême fait de l’homme qui jeûne une lumière parmi les hommes et un vase d’élection de la gloire de Dieu. 7) Le jeûne n’est pas seulement matériel, mais aussi spirituel, c’est-à-dire le jeûne des yeux, de la bouche, du cœur. 8) Le jeûne est un état spirituel de sacrifice ou d’offrande de celui qui jeûne, cultivé librement et selon la force de chacun. 9) En carême, la quantité de nourriture matérielle diminue, tandis la nourriture spirituelle augmente. 10) Le jeûne soutient la prière, tandis que le jeûne sans prière n’est pas une œuvre spirituelle. 11) Le jeûne pacifie les passions égoïstes, illumine l’intellect, sanctifie les sentiments, change l’attitude et le comportement à l’égard des hommes et de la nature, les accordant tous dans la lumière la présence de l’amour de Dieu.

Nessun commento:

Posta un commento